Calendrier des activités


Expositions



Du 20 septembre 2016 au 3 septembre 2017Claude A. Simard. Peindre le bonheurCentre d’interprétation historique de Sainte-Foy

Claude A. Simard, Pois de senteur, 2008. Acrylique sur toile , 30 X 36. Collection privée.

Cette exposition rétrospective rend hommage à l'artiste Claude A. Simard (1943-2014), reconnu pour ses toiles colorées illustrant des scènes de jardins floraux, des paysages, des natures mortes et des personnages. Elle regroupe une cinquantaine d'œuvres, tout en présentant quelques carnets de voyages et des créations significatives dans le domaine du graphisme.

De mars à mai : du mercredi au dimanche de 13 h à 17 h

de juin à septembre : du mardi au dimanche de 11 h à 17 h

Exposition permanenteVivre au Trait-Carré au temps des moulinsMoulin des Jésuites

Cette nouvelle exposition permanente nous fait découvrir le village de jadis du Trait-Carré, un plan cadastral unique en Amérique de Nord.

On y apprend l'importance des moulins à cette époque et on relate le quotidien de ces gens qui ont peuplé ce coin de pays. Dotée de nouvelles technologies, cette remarquable exposition vous fera vivre une expérience unique en compagnie de notre meunier Mars Tremblay et de son épouse Odélie en 1865.

Du 21 janvier au 11 juin 2017 / Du 10 septembre au 17 décembre 2017: les samedis et dimanches, de 10h à 17h.

Du 14 juin 2017 au 05 septembre 2017: tous les jours, de 10h à 17h.

Coût d'entrée: 4$ par personne, gratuit pour les 12 ans et moins.

du 5 avril au 4 juin 2017Mémoire de village, une exposition du Musée de la civilisation Villa Bagatelle

Thérèse Sauvageau, Les pèlerinages, 1977. Huile sur toile, 61 x 76.5 cm. Musées de la civilisation, don de Thérèse Sauvageau, 2007-843. Photo : Nicola-Frank Vachon, Perspective Photo.

Thérèse Sauvageau (1915-2012) a peint 30 ans les scènes pittoresques de son village de Grondines. Véritable hommage à la mémoire d’un passé révolu, les 40 œuvres regroupées dans l’exposition célèbrent l’authentique vie rurale du Québec au tournant du XXe siècle. En révélant de façon personnelle et réaliste des scènes typiques de la vie d’antan, Thérèse Sauvageau s’inscrit dans la grande tradition des peintres populaires québécois.

En complément, l’exposition présente les œuvres de Daniel Pouliot, un artiste en art populaire qui décrit au moyen de la sculpture des scènes de la vie rurale de l'époque.

Grâce à leurs œuvres, Thérèse Sauvageau et Daniel Pouliot sont deux porteurs de traditions d’exception.

Du mercredi au dimanche de 13 h à 17 h.

du 17 février au 14 mai 2017Paryse Martin et Josée Landry Sirois: MagnificatMaison Hamel-Bruneau

Paryse Martin, La raison du mouvement : la joie, 2016. Encre, aquarelle et crayon, 56 x 76 cm. Photo : Guillaume D. Cyr.

Dans cette exposition, Paryse Martin et Josée Landry Sirois s’accompagnent l’une l’autre dans un jeu de correspondances formelles et symboliques où le thème de la joie est abordé comme une quête. Si l’issue de cette aventure est incertaine, les spectateurs sont néanmoins invités à oser s’y engager. Rassemblant dessins, sculptures, photographies et installations, l’exposition est réalisée en codiffusion avec Manif d’art - La biennale de Québec.

Du mercredi au dimanche de 13 h à 17 h.

6 juin au 3 septembre 2017Giorgia Volpe: Tisser l'existantMaison Hamel-Bruneau

L’exposition Tisser l’existant regroupe des oeuvres conçues par Giorgia Volpe sur une période de quinze ans et met en lumière l’approche personnelle de l’artiste. La production de Volpe joue à la fois de la performance, de l’art action, du dessin, de la sculpture, de la photographie, de l’installation et de la vidéo d’art. L’exposition fait valoir ces différentes pratiques tout en traçant un premier bilan de sa carrière. En outre, Tisser l’existant témoigne d’un parcours animé par une volonté d’établir des relations entre l’inerte et l’existant, entre l’artiste et la société, entre l’art et la vie. Une production de la Galerie d’art Foreman.

Du mardi au dimancher de 11 h à 17 h.

L'îlot des Palais : RévélationsL’îlot des Palais

Ouvert le jeudi et le vendredi de 13h à 17h et la fin de semaine de 10h à 17h, jusqu'au 7 juin 2016. 

L’îlot des Palais, site historique et archéologique incontournable présente dans ses voûtes du 18e siècle une toute nouvelle exposition immersive. Grâce à la techno-culture : mapping au sol, projections, 3D… familles, touristes, jeunes et moins jeunes sont transportés dans la vie trépidante de ce lieu, de la Brasserie Jean Talon, aux Palais de l’Intendant, des prisons et Magasins du Roi à la brasserie Boswell…

Depuis 1982, 65 chantiers de fouilles et plus de 500 000 artefacts ont permis de mettre en valeur ce lieu de résidence de l’Intendant de la Nouvelle-France, lieu du pouvoir économique, social, judiciaire… une visite à L’Îlot des Palais s’impose pour saisir notre histoire du 14e siècle à nos jours. Des découvertes surprenantes vous y attendent! Entre autre, 4 amulettes égyptiennes retrouvées dans une strate de 1710 ou encore les ossements de Samy, petit caniche du 18e siècle retrouvé dans les latrines du 2e Palais.

À partir de janvier 2017testL’îlot des Palais

test

test

L'histoire du Vieux-Québec, multimédia historiqueL’îlot des Palais

Connaissez-vous l’histoire du Vieux-Québec ?

Pourquoi l’arrondissement historique est-il inscrit sur la prestigieuse liste de l’UNESCO?

Le multimédia historique Vieux-Québec retrace l’histoire de l’arrondissement historique de l’ère glaciaire à nos jours : images d’archives, maquette 3D… Vous verrez se construire sous vos yeux l’Habitation de Champlain aujourd’hui disparue. Voyagez dans le temps en revivant  les grands moments de cette ville fortifiée.

Toute l'annéeIci vivaient... Interviews historiquesL’îlot des Palais

Quatre personnages incontournables de la Nouvelle-France vous content leur histoire et leurs projets ! Ils témoignent des années passées à Québec...

Une activité réalisée en partenariat avec les élèves de 3e secondaire du Collège François-de-Laval.

Exposition permanenteLa rivière Saint-Charles, son histoire et ses écosystèmesMaison Dorion-Coulombe

Photo et référence (source) : Société de la rivière Saint-Charles

Creusée par les glaciers, la rivière Saint-Charles parcourt près de 32 kilomètres de sa source, au lac Saint-Charles, à son embouchure dans le fleuve Saint-Laurent. Selon les époques, le cours d’eau est perçu différemment. D’abord voie de pénétration du territoire, elle devient aussi l’instrument d’une industrialisation intense qui la transforme profondément. Reprenant vie, elle est maintenant au cœur d’un vaste projet récréotouristique.

du 23 janvier au 12 février 2017Le plaisir : un besoin essentiel pour touTEs! Maison Dorion-Coulombe

Cette exposition itinérante vise à contrer la culture des préjugés couramment véhiculés à l’endroit des personnes en situation de pauvreté.

Mise de l’avant par le Collectif pour un Québec sans pauvreté, cette exposition est le résultat d’un projet de recherche mené AVEC des personnes qui vivent la pauvreté, dans le cadre d’un carrefour de savoirs portant sur la lutte aux préjugés.

Par l’entremise de 10 photos qui mettent en valeur la parole, le vécu et l’expertise des personnes en situation de pauvreté, l’exposition illustre quelques-uns des plaisirs auxquels ces personnes ont difficilement accès et permet d’identifier les préjugés comme l’une des causes de cet accès limité. Elle fait aussi valoir que le plaisir répond à des besoins essentiels et devrait être un droit.

Exposition permanente Mission en Nouvelle-FranceMaison des Jésuites de Sillery

Anonyme, "La France apportant la foi aux Hurons de la Nouvelle-France" (seconde moitié du XVIIe siècle). Huile sur toile 219 X 219 cm. Musée des Ursulines de Québec, collection du monastère des Ursulines de Québec.

Mission en Nouvelle-France regroupe quelque 200 objets et artefacts, dont plusieurs ont été mis à jour lors de fouilles archéologiques effectuées sur le site de la maison des Jésuites de Sillery. L’exposition relate les premières rencontres entre les missionnaires jésuites, nouvellement arrivés en Nouvelle-France, et les Amérindiens, vivant sur le territoire depuis des milliers d’années.

Pendant 60 ans, la mission Saint-Joseph établie à Sillery sera le théâtre d'une expérience aussi passionnée que tragique. Les acteurs de l’époque auront à affronter de nombreuses épreuves qui mèneront à des transformations profondes de leurs univers culturels respectifs.

De mars à mai : du mercrdi au dimanche de 13 h à 17 h

De juin à septembre : du mardi au dimanche de 11 h à 17 h

D'octobre à décembre: du mercredi au dimanche de 13 h à 17 h

du 15 mars au 17 décembre 2017Jean-Claude Dupont : homme de légendes. Un peintre ethnologue chez les AmérindiensMaison des Jésuites de Sillery

Jean-Claude Dupont,  Tshakapesh l’invincible, 1996. Huile sur toile, 40,5 X 50,5 cm. Collection privée.

Ethnologue renommé, Jean-Claude Dupont (1934-2016) a abattu un travail colossal afin de répertorier, d’inventorier et de diffuser, dans ses œuvres et ses ouvrages, les légendes et les coutumes de l’Amérique francophone et amérindienne.

Cette exposition met en valeur une vingtaine de peintures inédites de Jean-Claude Dupont illustrant des mythes et des légendes des Premières Nations, en plus de plusieurs objets représentatifs de leur culture. Elle rend également hommage à ce citoyen de Québec dont le travail représente un héritage immense pour la préservation de notre patrimoine.

De mars à mai : du mercrdi au dimanche de 13 h à 17 h

De juin à septembre : du mardi au dimanche de 11 h à 17 h

D'octobre à décembre: du mercredi au dimanche de 13 h à 17 h