Calendrier des activités


Expositions



Exposition permanenteVivre au Trait-Carré au temps des moulinsMoulin des Jésuites

Cette nouvelle exposition permanente nous fait découvrir le village de jadis du Trait-Carré, un plan cadastral unique en Amérique de Nord.

On y apprend l'importance des moulins à cette époque et on relate le quotidien de ces gens qui ont peuplé ce coin de pays. Dotée de nouvelles technologies, cette remarquable exposition vous fera vivre une expérience unique en compagnie de notre meunier Mars Tremblay et de son épouse Odélie en 1865.

Du début de septembre à la mi-juin: les samedis et dimanches, de 10h à 17h.

Coût d'entrée: 4$ par personne, gratuit pour les 12 ans et moins.

Du 16 mars au 12 juin 2016Le Parc et la ForêtVilla Bagatelle

Le Parc et la Forêt présente quelque 30 œuvres signées par des artistes nés et formés en Angleterre, qui ont en commun d’avoir travaillé au Canada. Elles datent toutes de la fin du XVIIIe siècle ou du début du XIXe.

Créés dans la plus pure tradition britannique, les paysages à l’aquarelle présentés témoignent d’une période où les artistes quittent leur atelier pour peindre dans la nature, passant ainsi de l’idéalisation du paysage à une interprétation plus fidèle de celui-ci.

 L’exposition tire son nom du manuel de dessins The Park and the Forest, dont l’auteur est un aquarelliste anglais, J. D. Hardin. Elle réunit des pièces de la collection de l’Agnes Etherington Art Center, signées par F. M. Bell-Smith, Daniel Fowler, John A. Fraser, James D. Harding, George Heriot, C. J. Way et George Harlow White.

L'îlot des Palais : RévélationsL’îlot des Palais

Ouvert le jeudi et le vendredi de 13h à 17h et la fin de semaine de 10h à 17h, jusqu'au 1er juin 2015. 

L’îlot des Palais, site historique et archéologique incontournable présente dans ses voûtes du 18e siècle une toute nouvelle exposition immersive. Grâce à la techno-culture : mapping au sol, projections, 3D… familles, touristes, jeunes et moins jeunes sont transportés dans la vie trépidante de ce lieu, de la Brasserie Jean Talon, aux Palais de l’Intendant, des prisons et Magasins du Roi à la brasserie Boswell…

Depuis 1982, 65 chantiers de fouilles et plus de 500 000 artefacts ont permis de mettre en valeur ce lieu de résidence de l’Intendant de la Nouvelle-France, lieu du pouvoir économique, social, judiciaire… une visite à L’Îlot des Palais s’impose pour saisir notre histoire du 14e siècle à nos jours. Des découvertes surprenantes vous y attendent! Entre autre, 4 amulettes égyptiennes retrouvées dans une strate de 1710 ou encore les ossements de Samy, petit caniche du 18e siècle retrouvé dans les latrines du 2e Palais.

Du 2 mars au 23 décembre 2016L'héritage des amérindiens (titre provisoire)Maison des Jésuites de Sillery

L’arrivée des Européens en Amérique peut se raconter différemment selon le point de vue de ces nouveau-venus ou celui des Amérindiens qui les ont accueillis. En présentant des récits, l’histoire des alliances et des politiques, le parti pris des livres d’histoire à différentes époques, l’exposition dépeint la relation unissant les Québécois et les membres des Premières Nations au regard de l’histoire et du territoire qu’ils partagent. 

5 mars au 12 juin 2016John Neilson, le Franklin canadienCentre d’interprétation historique de Sainte-Foy

John Neilson par J.E.Livernois, vers 1940.  Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Fonds J.E. Livernois Ltée, P560, S2, D1, P951

Par l'entremise d'objets, d'oeuvres d'arts, de photographies et de documents d'archives, cette exposition met en lumière la vie et la carrière de John Neilson.  Écossais arrivé à Québec en 1791, propriétaire d'une maison et d'une terre à Cap-Rouge où il s'établira, John Neilson a été un facteur influent de Québec par ses fonctions à la direction d'une entreprise d'imprimerie (Gazette de Québec), d'édition et de librairie, par son travail de député (parti canadien, puis parti patriote) ainsi que par son implication dans de nombreux organismes liés au monde de la culture, de l'éducation et de l'agriculture.

Exposition permanenteLa rivière Saint-Charles, son histoire et ses écosystèmesMaison Dorion-Coulombe

Photo et référence (source) : Société de la rivière Saint-Charles

Creusée par les glaciers, la rivière Saint-Charles parcourt près de 32 kilomètres de sa source, au lac Saint-Charles, à son embouchure dans le fleuve Saint-Laurent. Selon les époques, le cours d’eau est perçu différemment. D’abord voie de pénétration du territoire, elle devient aussi l’instrument d’une industrialisation intense qui la transforme profondément. Reprenant vie, elle est maintenant au cœur d’un vaste projet récréotouristique.